Au Canada, l’énergie joue un rôle dans tous les aspects de la vie quotidienne. Nous utilisons l’énergie pour transporter les aliments, pour préparer les repas, pour chauffer la maison, pour nettoyer les vêtements, pour nous rendre au travail et même pour relaxer. L’énergie est si liée à notre quotidien qu’on la tient bien souvent pour acquise.  

Le Défi Régime énergétique en classe est un programme qui vise non seulement à sensibiliser les élèves du Canada aux répercussions de l’énergie sur nos vies mais aussi à leur permettre de prendre des décisions éclairées en matière de conservation d’énergie. La sensibilisation à l’économie d’énergie peut toutefois bénéficier à tous les Canadiens. Voici quelques faits qui montrent les effets directs et indirects de l’énergie sur nos vies.

Eau  

  • Le Canada est l’un des pays du monde où l’on dépense le plus d’eau douce par habitant. En moyenne, un Canadien utilise 251 litres d’eau par jour, soit près de deux baignoires pleines.
  • Presque 90 % de l’énergie nécessaire à la lessive provient de l’eau chaude.

Alimentation 

  • Les divers groupes d’aliments émettent des quantités variables de gaz à effet de serre, mais la viande rouge en génère 150 % plus que le poulet ou le poisson.
  • Les aliments voyagent ! Les ingrédients d’un repas typique parcourent en moyenne 1200 km de leur lieu de production à l’assiette.

Logement

  • Un four à microondes normal dépense plus d’électricité pour alimenter l’horloge que pour chauffer les aliments.
  • La puissance absorbée au repos, aussi appelée consommation en mode veille, charge fantôme ou consommation vampire, peut représenter 10 % de la consommation totale d’électricité des foyers au Canada. En laissant branchés les appareils électroniques, comme la boîte de jonction de câbles ou l’ordinateur portable, on peut consommer environ 200 kWh par an sans même utiliser ces appareils.
  • Les ampoules LED requièrent environ 80 % moins de KWh par an que des ampoules incandescentes. Le gouvernement du Canada a adopté en 2015 des mesures visant à éliminer graduellement ces ampoules énergivores.
  • Dans une maison typique, le chauffage constitue le principal poste de dépense d’électricité, avec quelque 63 % de la consommation d’électricité.
  • Les fenêtres et les portes-fenêtres coulissantes peuvent être responsables de 25 % des pertes de chaleur dans les maisons.

Déplacement

  • Faire démarrer l’auto requiert l’énergie nécessaire à la laisser en marche immobile pendant 10 secondes. Alors si vous arrêtez à un passage à niveau, éteignez le moteur en regardant passer le train et économisez ainsi de l’argent.En 2016, les Canadiens ont consommé la quantité d’essence nécessaire à une fourgonnette pour traverser le Canada par la Transcanadienne environ 45 millions de fois.

–        Le Canadien moyen effectue 15 100 km par année avec sa voiture.

–        Vous pouvez augmenter d’environ 3,3 % le rendement du carburant en gonflant convenablement vos pneus.  

–        En 2011, environ 15,4 millions de Canadiens devaient se déplacer pour aller travailler.

Tourisme et voyage

–        On attribue au tourisme environ 5 % des émissions de CO2 dans le monde. Le transport, particulièrement avec les voyages en avion, accapare 75 % du total.

–        Environ 54 % des Canadiens choisissent des établissements respectueux de l’environnement pour se loger en voyage. De plus, la majorité d’entre eux contribuent à l’économie d’eau en n’exigeant pas que soient lavés tous les jours les draps, les serviettes, les couvertures, etc.

Vous pensez à un fait intéressant ? N’hésitez pas à nous le transmettre à @Energy_Lit.